Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

Vues de Budapest - Hongrie

Faire découvrir, faire comprendre, faire aimer la Hongrie et Budapest

"Terre des affranchis" de Liliana Lazar

com

 

Titre: Terre des affranchis

Auteur: Liliana Lazar

Année de parution: 2011

Éditeur: Gaïa

 

 

Terre-des-affranchis-acte-sud-liliana-lazar.jpg

 

Présentation de l'éditeur


 

    « Victor ouvrit un cahier et prit sa plume. Sa main tremblait au moment d’écrire le premier mot du texte qu’il découvrait. D’un geste méthodique et lent, il traça de grosses lettres capitales sur la feuille. » 

     Le manuscrit dactylographié en roumain que Victor Luca s’apprête à recopier est un livre interdit car, en cette année 1972, Ceauşescu est au pouvoir et les temps sont à la répression. 

     Pourquoi Victor écrit-il ? Pour oublier l’odeur de la mandragore qui émane parfois des corps sans vie de jeunes filles ? Pour combler le vide des jours de solitude et d’enfermement ? En attendant la nuit et ses promesses d’évasion vers la forêt, immense et mystérieuse, toute proche ?

 

    Peut-être pour trouver la paix, qui tarde à venir.


 

Mon avis


 

    J'ai pris ce livre un peu par hasard. La grande sœur d'un élève à qui je donne un coup de main m'a presque forcé à le prendre l'ayant trouvé enthousiasmant. Venant d'une jeune fille de 15 ans qui a priori n'aime pas trop lire, je me suis dit que j'allai lui faire plaisir et je l'ai pris et lu en 3 jours (ok c'est un petit livre avec des grosses lettres ^^). Et j'ai eu raison.
 

    Liliana Lazar nous plonge dans un univers où se mélange subtilement des références à l'histoire de la Roumanie, à sa religiosité complexe entre orthodoxie dominante et substrat païen. Il y a quelque chose de Barbey d'Aurevilly chez Liliana Lazar dans sa façon de dépeindre par petits touches simples des ambiances campagnardes dangereusement champêtres ou des exaltations fatales.
 

    Tout cela, et d'autres choses il faut bien vous laisser découvrir des choses, justifie largement la lecture de ce premier roman et le nombre impressionnant de (petits) prix littéraires (entre autres prix des cinq continents de la francophonie 2010, prix du premier roman de Sablet 2010, prix Première 2010 (Radio Télévision Belge Francophone).
 

    Et un roman qui rentre parfaitement dans le Challenge « Voisins Voisines 2012 ! »

 

Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc-copie-1.jpg

Print
Repost

Commenter cet article

Anne 24/03/2012 21:48


J'étais persuadée que c'est une auteur belge ! Je la classe dans quel pays, Roumanie ou... Belgique ? J'attends ta réponse, ok ?

Michaël Lefebvre 24/03/2012 21:48



Roumanie à mon avis



Catherine 24/03/2012 14:56


Jamais entendu parler mais il vaut sûrement le coup d'être lu. Bon weekend !

Michaël Lefebvre 24/03/2012 15:43



C'est un premier roman! Mais pour du contemporain (dont je ne suis pas fan en général) c'est vraiment pas mal.


De plus, c'est une preuve vivante (ok, écrite) de la Francophonie!