Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la découverte de Budapest et de la Hongrie dans toutes leurs variétés !

Vues de Budapest - Hongrie

BD : Blast - T1 : Grasse carcasse - Manu Larcenet

Série: Blast

Tome: 1.

Titre: Grasse carcasse

Auteurs: Manu Larcenet

Editeur: Dargaud

 

Blast---Larcenet.jpg


 

Cette épaisse BD (204 pages) est un cadeau de noël (merci à Marie & Yaneck!). Et comme à chaque fois avec les cadeaux, j'ai quelque chose qui me retient avant de commencer à les lire. Peut-être cela vient-il d'une certaine appréhension d'une déception possible ou à l'inverse du plaisir de « masochistement » retarder son plaisir afin de l'augmenter.

 

Enfin, une après-midi où j'étais seul, j'ai ouvert et dévoré ce pavé. J'avoue que ma première dégustation était plutôt de la gloutonnerie tellement j'ai tourné les pages rapidement – mal à l'aise? Avide? Impatient? – malgré leurs grandes beautés. L'œuvre est esthétiquement belle, certaine planche sont même superbes (pages 45, 101, 104...). Larcenet passe à mes yeux un véritable cape au niveau du dessin. Le choix du noir & blanc et le découpage des pages sont plus que pertinent et renforce l'ambiance lourde (au sens premier du terme) de l'histoire.

 

L'histoire justement....qu'est ce qui se cache derrière ce titre étrange « Blast ». Qu'est ce que ça veut dire? N'ayant pas mon dictionnaire sous la main, j'utilise un en ligne :

 

Définition du mot :
blast

Nom masculin singulier

(mot anglais) traumatisme par effet de souffle lors d'une explosion

 

Mouais pas vraiment satisfaisant...je vous conseille plutôt celle que livre le personnage principal, la « grasse carcasse » : Polza Mancini, 38 ans, SDF, ex-écrivain. Il est en garde à vue, interrogé par 2 policiers moins stupides que ce qu'ils veulent faire croire. Polza est là pour un crime que l'on devine. Mais Polza est surtout là pour expliquer, s'expliquer. Je vous prévient c'est dur, surtout si vous êtes ou avez des proches obèses. Larcenet ouvre des portes, poses des questions, lance des aphorismes plus ou moins pertinentes. Il n'a jamais été vraiment un gai luron, ce Manu, mais là j'ai parfois eu l'impression de retrouver un peu des Idées Noires Franquin.

 

Je ne peux que vous recommander chaudement la lecture de cette BD dont j'attends la suite pour suivre encore l'appétit de vie de Polza. Bonne lecture.

 

blast-2---larcenet.jpg


 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
<br /> Content que ça t'ait parlé ^^<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Et une langue que je connais!<br /> Merci.<br /> <br /> <br />